Operation Abolition, Fulton Lewis III (1960)

Operation Abolition

Operation Abolition

Année : 1960

 

1/10

 

Réalisation :

Fulton Lewis III
Écrit par J. Edgar Hoover

 

Il y a quelque chose de reposant à regarder certaines horreurs. Surtout quand elles ont un demi siècle d’âge. On se dit « quelle époque formidable ! fallait pas être con ! ». Et pourtant, c’est pas mieux aujourd’hui (cf. la pitoyable guerre Dieudonné-Valls). Mais ça fait du bien de se moquer et de se laisser prendre aux jeux des évidences.

operation-abolition-1960

Si on cherche donc des clichés, des champions de la mauvaise foi, du discours de propagande invectivant la supposée propagande d’un ennemi imaginaire, si on veut voir toute la splendeur de la paranoïa en action, ces 45 minutes sont un régal.

Le film use des plus grosses ficelles, sans honte, et c’est ça qui est amusant (et pitoyable). Pour convaincre, il suffit d’être assis derrière un bureau, d’avoir le drapeau américain dans un coin et le Capitole dans le dos. La rhétorique fait tout dans la finesse : « la conspiration communiste », « les agitateurs » « agent communiste (pour membre du parti communiste) » « agent communiste international (wtf) » « communisme en action » « agitateurs spécialement entraînés » « la presse pro-communiste / la presse de propagande communiste » « quatre étudiants ont souffert de blessures légères tandis que huit policiers ont dû être hospitalisé (avec la jolie contradiction des images montrant les agitateurs traînés par la peau des fesses, poussés dans les escaliers, hors de l’hôtel de ville) ». Bel usage pendant ces arrestations d’une musique digne d’un film d’épouvante de la Hammer.

On voit d’où vient Fox News. Vive l’Amérique.

Le film :