Teruo Ishii

Teruo Ishii

Classement :

 

8/10

  • Female Yakuza Tale (1973)
  • The Blind Woman’s Curse (1970)*

7/10

6/10

  • Black Line (1960)

5/10

  • L’Île qui aspire les femmes / Girls Without Return Tickets (1960)

Notes simples :

The Blind Woman’s Curse (1970)

Les belles heures de l’exploitation au Japon. De la bonne série B avec un mélange de multiple genres sans jamais devenir baroque ou étrange : l’horreur est très peu présente, le pinku à peine effleuré et laissé aux seules épaules nues des personnages féminins, ni un film de yakuza ni un film de joueurs itinérants (ce qui devrait être la même chose en fonction de l’époque décrite, et comme on est justement, il me semble, au moment historique où les clans yakuza au tournant du XXᵉ siècle commencèrent à se sédentariser et à former de véritables groupes criminels), ni un véritable (et bon) film de sabre. En fait, c’est tout cet ensemble, et surtout l’aspect visuel, très léché comme souvent en cette période, qui fait de ce film une petite merveille. On est très proche des Lady Yakuza ou des autres « opusculaires » déjà mentionnés ici ou là.

Liens externes :

Teruo Ishii sur IMDb

Lien interne :

Filmographies et classements