Ernst Lubitsch

Ernst Lubitsch

10/10

9/10

  • Jeux dangereux (1942)

8/10

  • La Poupée (1919)
  • Comédiennes (1924)
  • Je ne voudrais pas être un homme (1918)
  • Paradis défendu (1924)*

7/10

  • Le Lieutenant souriant (1931)
  • La Veuve joyeuse (1934)
  • Haute Pègre (1932)
  • La chatte des montagne (1921)
  • Miss Milliard (1919)
  • Quand j’étais mort (1916)
  • Passion (1919)

6/10


simples notes :

Paradis défendu

Jeu de regards permanent, tout n’est que fantaisie et séduction, rien ne porte jamais à conséquence. L’argent même en un clin d’œil étouffe les révolutions. Dernière collaboration Negri-Lubitsch (et la seule me semble-t-il à Hollywood). Adolphe Menjou exceptionnel, on l’entendrait presque parler tant ses expressions de visage, ses réactions, sont parlantes (celles de Pola Negri aussi, ça sent le Lubtisch derrière mimant ce qu’il veut et les acteurs reproduisant à l’identique). Un regard, une réception, une réaction, plan suivant, un regard, une réception, une réaction : c’est facile le cinéma.

Rosita, chanteuse des rues (1923)

Quelques similitudes avec Paradis défendu qui viendra l’année suivante. Lubitsch changera juste le souverain pour une souveraine, signe peut-être que Lubitsch sentait pouvoir mieux faire après ce premier opus produit par Mary Pickford (et même si les deux films sont issus de deux pièces originales n’ayant probablement aucun rapport). La star attendait peut-être de lui qu’elle le mette en scène comme il avait mis en scène Ossi Oswalda, autrement dit dans une veine espiègle qui lui correspondait mieux. Et au lieu de ça, Lubitsch lui donne un rôle plus conforme sans doute à la personnalité de Pola Negri. La Pickford en chanteuse des rues, pourquoi pas, mais la faire glisser peu à peu vers un personnage à la Carmen (peut-être une des premières femmes fatales), guitare sur la cuisse débordant d’une robe olé olé, pas sûr que l’éternelle gamine à l’écran ait apprécié l’expérience. Pourtant les moyens sont là. (Ce personnage a quelques similitudes également avec la Marianne de Marion Davies, transposé dans une France de la Grande Guerre.)

Recherche IMDb (lien personnel)

Filmographies et classements