Peter Weir

Peter Weir

Classement : 

10/10

9/10

  • The Truman Show (1998)
  • Pique-Nique à Hanging Rock (1975)

8/10

7/10

  • Le Cercle des poètes disparus (1989)

6/10

  • Master and Commander: De l’autre côté du monde (2003)
  • État second (1993)
  • Green Card (1990)
  • Witness : Témoin sous surveillance (1985)
  • La Dernière Vague  (1977)

5/10

  • Mosquito Coast (1986)
  • L’Année de tous les dangers (1982)
La Dernière Vague (1977)

Deux ans après Pique-Nique, Peter Weir prouve une nouvelle fois sa qualité de faiseur d’ambiances, son goût pour l’exotisme et l’étrange, un formidable savoir-faire pour suggérer le plus avec quelques plans et des séquences courtes qui l’amèneront à Hollywood, seulement ici, il n’est pas aidé par un scénario qui peine à confirmer les promesses des premières minutes. L’introduction est vive, mystérieuse, mais dès qu’il faut soulever le voile, ça complique, et on peut même craindre que pour éviter le plus possible des séquences ridicules, il ait fallu tellement rogner dans le développement que celui-ci paraît parfois manquer de quelque chose et qu’on en vient même à se demander si un tel sujet ne peut mener qu’à une impasse dramaturgique. Comment poursuivre le récit sans tomber dans ce que le film semblait jusque-là éviter : le recours (ou la confirmation des aspects seulement jusque-là) au fantastique. Certains films comme Pique-Nique savent rester sur le fil du mystère sans jamais tomber dans le puits du fantastique, et ici, on y plonge frileusement quelques orteils avant de s’y noyer. Peter Weir tient la baraque, et même dans la séquence de révélation souterraine, il arrive à éviter le ridicule en y préférant un macabre vite expédié (et même là encore suggéré puisque l’action à peu de chose près se passe hors champ) et surtout en nous y rinçant la cervelle grâce à une dernière séquence qui donnera le titre au film (et même si la vague en question est rendue par un effet visuel pour le coup assez cheap et ridicule).