Qu’est-ce que le cinéma ? Leçon 48.

Méthode d’apprentissage du cinéma à l’attention des ménagères cosaques et des chanteurs itinérants.

Leçon 48.

L’action.

Dans le chapitre précédent, nous avons étudié la définition de l’action à l’image à travers la praxie médio-temporale dans un milieu substantiel fixe. Nous allons désormais passer à la pratique au moyen d’exercices simples.
(Il est important de garder les yeux ouverts pendant tout l’exercice.)

La médio-temporalité, comme évoqué dans la leçon 46.d, n’admet dans son champ d’action (praxinis) aucun élément de figuration, et doit donc, pour prendre une forme dramatique, s’adapter à une configuration dramalinguistique du type 9 ou 13 (cf. tableau de la leçon 47.c, ainsi que l’annexe à la partie 4 du chapitre 3 de Propriétés anaproxiatiques des images suppositatoires en mouvement, par Frank Fjord Coppolen aux Ed. Zerotroscopie). Pour cela, veuillez parmi tous ces verbes sélectionner les verbes d’action :

espérer espionner espouliner esquinter esquisser esquiver essaimer essanger essayer essorer essoriller essouffler essuyer estamper estampiller ester estimer estiver estomaquer estomper estoquer estrapader estrapasser estropier établir étager étalager étaler étalonner étamer étamper étancher étançonner étarquer étatiser étayer éteindre étendre éterniser éternuer étêter éthériser étinceler étioler étiqueter étirer étoffer étoiler étonner étouffer étouper étourdir étrangler étrécir étreindre étrenner étrésillonner étriller étriper étriquer étronçonner étudier étuver euphoriser évacuer évader évaluer évanouir

Réponses : espionner esquinter esquisser esquiver essanger essayer essorer essoriller essouffler essuyer estamper estampiller estiver estomper estoquer estrapader estrapasser estropier établir étager étalager étaler étalonner étamer étamper étancher étançonner étarquer étayer éteindre étendre éternuer étêter étinceler étioler étiqueter étirer étouffer étouper étourdir étrangler étrécir étreindre étrésillonner étriller étriper étriquer étronçonner étuver évacuer évader évanouir

Maintenant que vous avez afiguré votre matériel, refermez les yeux dix à quinze secondes, puis rouvrez-les lentement. Saisissez-vous d’une graine de cabâche malgache (sinon reportez-vous à la leçon 15.a et confectionnez-vous en une à la manière indiquée) et procédez à la sélection suivante (cela ne mâche que si vous êtes totalement nu alors pas de chichi).

Complétez maintenant ces phrases à l’aide des verbes que vous avez sélectionnés dans votre réponse. Chaque phrase doit obéir à une logique propre (protopaxilisie), répondre à une situation donnée (atimaxion) et discriminer les solutions vieillies (erreurs antéprolaxistes) ou spécialisées (erreurs jargonorexiques).
Attention, votre plan médiovien est réduit, vous ne disposez que de dix scénarios possibles. Veuillez sélectionner les solutions les plus adaptées selon vous :

Modèle : Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _______ Hector. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte ______ . Après s’être______ , tous deux finirent ________ .

Action !

1/ Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _espionné_ Hector. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte _esquissa_ un pas vers le tonneau situé sur sa gauche. Après s’être_étanchés_ , tous deux finirent _étendus_ sur le sol, ivres morts.

2/ Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _étalé_ toute sa science devant Hector. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte _étendit_ les bras. Après s’être_étreints_ , tous deux finirent _en étalageant_ au grand jour leur amour secret.

3/ Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _étoupé_ la femme d’Hector. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte _éternua_ . Après s’être_essuyés_ , tous deux finirent complètement _essorés_ .

4/ Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _estrapadé_ la saucisse d’Hector. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte _éteignit_ la lumière. Après s’être_étripés_ , tous deux finirent _étranglés_ .

5/ Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _essayé_ les boucles d’Hector. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte _esquiva_ la balle. Après s’être_étiolés_ dans l’air, tous deux finirent _essoufflés_ dans une course poursuite sans fin.

6/ Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _établi_ que le trouillomètre d’Hector devait être au plus haut. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte _s’estropia_ lui-même une jambe. Après s’être_esquinté_ l’autre jambe, tous deux finirent _étêtés_ .

7/ Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _étrillé_ Hector au tennis. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte _étincela_ encore par sa superbe. Après s’être_étiquetés_ mauvais perdants, tous deux finirent par _évacuer_ les lieux.

8/ Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _étayé_ des théories fumantes sur la sexualité d’Hector. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte _estompa_ les effets de la balle. Après s’être_évanouis_ , tous deux finirent _par étalonner_ leur engin d’après des normes communes .

9/ Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _établi_ la culpabilité d’Hector. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte _s’étriqua_ d’un coup. Après s’être_étirés_ , tous deux finirent _par s’évader_ .

10/ Pierre Revêche tenait en joue Hector Sulfamâte avec la ferme intention de le tuer. Pierre Revêche avait _étronçonné_ le sabin de Noël d’Hector. Pourtant, quand Pierre Revêche tira, Hector Sulfamâte _étouffa_ un sanglot . Après s’être_estoqué_ , tous deux finirent _étourdis_ .

Note : 6/10
On voit que la protopaxilisie s’accroît au fil des solutions. Les sujets créatifs commencent par proposer les atimaxions les plus évidents jusqu’à composer, à cours de solutions, de nombreux atimaxions jargonorexiques. Pourtant, il est important de préciser ici qu’à ce stade de composition les erreurs peuvent encore être la marque du style dramalinguiste de l’auteur. On dira ainsi que les atimaxions logiques se classeront parmi les trames classiques, tandis que les dernières solutions seront à classer parmi les trames subclassiques.

Nous étudierons, dans la prochaine leçon, les effets des différents niveaux de protopaxilisie sur la perception du spectateur.

En attendant, vous pouvez fermer les yeux et vous exercer à écrire des films suivant le modèle suivant : dix praxions avant, soufflez, trois praxions arrière, soufflez (reproduire trois fois).

Bon dada !