Im Kwon-taek

Im Kwon-taek

 

crédit Im Kwon-taek

10/10

9/10

  • Ivre de femmes et de peinture (2002)
  • Le Chant de la fidèle Chunhyang (2000)

8/10

  • La Mère porteuse (1987) *

7/10

6/10

5/10

  • Naeil ddo naeil (1979)

*Simples notes :
 
La Mère porteuse (1987)

Un sujet en or pour une exécution sans faille. Un cinéma d’ambiance rappelant Yimou, Tsui Hark ou déjà La Chanteuse de pansori. Et La Mère porteuse les précède tous. Une esthétique très HK80’s avec téléobjectif, montage-séquences, musique ronflante… C’est d’une beauté…