Une femme confesse, Yasuzô Masumura (1961)