Allan Dwan

 

10/10

9/10

  • La Femme qui faillit être lynchée (1953)

8/10

  • Deux Rouquines dans la bagarre (1956)
  • Quatre Étranges Cavaliers (1954) *
  • Le mariage est pour demain (1955)

7/10

  • Surrender (1950)
  • Douglas le nouveau D’Artagnan (1917)
  • The Good Bad-Man (1916)
  • Le Métis / The Half-Breed (1916)

6/10

  • La Belle du Montana (1951) *

5/10

*Films commentés (articles) :

Allan Dwan

King Vidor

King_Vidor_Film_Daily_1919

 
Mon classement :

10/10

  • Mirages / Show People (1928)

9/10

  • Le Rebelle (1949) * (note rabaissée depuis)
  • Halleluyah (1929) *

8/10

  • Soir de noces (1935)
  • Scène de la rue (1931)
  • L’Île de la terreur (1924)
  • Peg de mon cœur (1922)

7/10

  • La Foule (1928)
  • La Grande Parade (1925)
  • Stella Dallas (1937) *
  • Le Champion (1931) *
  • Duel au soleil (1946)
  • La Garce (1949)
  • L’Oiseau de paradis (1932)7/10*
  • La Furie du désir (1952)
  • H.M. Pulham, Esq. / Souvenirs (1941) **
  • Love Never Dies (1921)
  • Notre pain quotidien (1934) **

6/10

  • Le Grand Passage (1940)
  • Salomon et la reine de Saba (1959)
  • L’Homme qui n’a pas d’étoile (1955) *
  • La Citadelle (1938)
  • The Metaphor (1980 Documentary)
  • Camarade X (1940)
  • Le Magicien d’Oz (1939) (non crédité)
  • Bardelys le magnifique (1926)
  • Guerre et Paix (1956) *

5/10

  • La Folle Enquête (1948)
  • Le Retour de l’étranger (1933)

*Films commentés (articles) :

*Films commentés (articles) :

**Films commentés (courts articles) :

Notre pain quotidien, King Vidor (1934)

H.M. Pulham, Esq. (1941), King Vidor


King Vidor

George Lucas

crédit George Lucas

Classement (réalisations seulement) :

 

10/10

  • La Guerre des étoiles (1977)
  • Star Wars : Épisode III – La Revanche des Sith (2005)
  • THX 1138 (1971)

9/10

  • Star Wars : Épisode II – L’Attaque des clones (2002)

8/10

7/10

  • American Graffiti (1973)
  • Star Wars : Épisode I – La Menace fantôme (1999)

*Films Star Wars commentés (articles) :

George Lucas

Frank Borzage

Classement  :

10/10

9/10

  • L’Isolé (1929)
  • L’Heure suprême (1927)
  • L’Adieu au drapeau (1932)

8/10

  • La Tempête qui tue (1940) 
  • Street Angel (1928)
  • Le Fils du pendu (1948) *

7/10

  • Trois Camarades (1938)

6/10

  • History Is Made at Night (1937) **
  • Désir (1936)
  • Pavillon noir (1945)
  • Le Cargo maudit (1940)

5/10

4/10

  • L’Ensorceleuse (1938)

3/10

*Film commenté (article) :

**simples notes :

History Is Made at Night, Frank Borzage (1937)

Les bonnes recettes de la comédie romantique d’antan jusqu’à cette touche finale désastreuse, mélodramatique, avançant tel un paquebot hurlant dans la nuit brumeuse.

Quoique, avant l’échouage de l’engin sur un glacier, la ficelle criminelle nouée par le mari éconduit était déjà bien grosse…

Bref, la recette principale du film, ça reste ses acteurs formidables, même si leurs scènes en commun ne sont pas assez nombreuses : Jean Arthur & Charles Boyer.


Frank Borzage

Michael Curtiz

Filmographie et classement :

10/10

9/10

  • Casablanca (1942)
  • Les Anges aux figures sales (1938)
  • Le crime était presque parfait (1947)

8/10

  • La Cuisine des anges (1955)

7/10

  • Le Roman de Mildred Pierce (1945) *
  • L’Aigle des mers (1940)
  • La Glorieuse Parade (1942)
  • Capitaine Blood (1935)
  • Le Vaisseau fantôme (1941)
  • Les Conquérants (1939)
  • Boulevard des passions (1949)

6/10

  • Les Aventures de Robin des Bois (1938)
  • Mon père et nous (1947)
  • La Charge de la brigade légère (1936)
  • L’Égyptien (1954)
  • Le Roi du tabac (1950)
  • Anthony Adverse (1936)
  • Agent britannique (1934)

5/10

  • Noël blanc (1954)

*Films commentés (articles) :


The Hollywood Rush : Michael Curtiz : 

Né Kertész Kaminer Manó à Budapest (Empire austro-hongrois) en 1886. Prolifique réalisateur basé d’abord à Budapest pendant la guerre, il passe brièvement par le Danemark et continue à travailler en Autriche au moment des troubles en Hongrie (proclamation d’une république soviétique, intervention franco-roumaine, instauration de la monarchie et terreur blanche avec notamment une chasse aux juifs).

Impressionnée par son Sodom und Gomorrha, la Warner le fait traverser l’Atlantique en 1926. Il lui restera fidèle pratiquement pendant toute sa carrière.

Deux autres réalisateurs hongrois ont fui Budapest à cette époque : Alexander Korda, qui continuera sa carrière principalement en France et en Angleterre, et Paul Fejos, qui finira pas immigrer vers les États-Unis et aura une brève carrière à Hollywood, tout comme László Benedek.

Michael Curtiz

Anthony Mann

Filmographie et classement :

10/10

9/10

  • Côte 465 (1957) *

8/10

  • La Brigade du suicide (1947) *
  • Incident de frontière (1949)

7/10

  • Winchester 73 (1950)
  • L’Homme de la plaine (1955)
  • L’Appât (1953)
  • Du sang dans le désert (1957)
  • L’Homme de l’Ouest (1958)
  • The Tall Target / Le Grand Attentat (1951) *

6/10

  • Les Affameurs (1952)
  • Le Cid (1961)
  • Quo Vadis (1951)
  • Je suis un aventurier (1954)
  • La Chute de l’Empire romain (1964)
  • La Charge des tuniques bleues (1955)

5/10

  • Romance inachevée (1954) *
  • La Rue de la mort (1950)
  • La Ruée vers l’Ouest (1960) *

*Films commentés (articles) :

Le Grand Attentat, Anthony Mann (1951)

Anthony Mann

Robert Wise

crédit Robert Wise

Classement  :

10/10

  • West Side Story (1961)

9/10

  • Nous avons gagné ce soir (1949)
  • Le jour où la terre s’arrêta (1951)

8/10

  • Le Mystère Andromède (1971)
  • Ciel rouge / Blood on the Moon (1948)

7/10

  • La Mélodie du bonheur (1965)

6/10

  • La Canonnière du Yang-Tsé (1966)
  • La Maison du diable (1963)
  • La Maison sur la colline (1951)
  • Star Trek, le film (1979)

5/10

  • Marqué par la haine (1956)
  • Le Récupérateur de cadavres (1945)

Robert Wise