Sa dernière culotte, Frank Capra (1927)

Pan aux mimes

Note : 4 sur 5.

Sa dernière culotte

Titre original : Long Pants

Année : 1927

Réalisation : Frank Capra

Avec : Harry Langdon, Gladys Brockwell, Alan Roscoe

Je dois avouer que je ne connaissais pas Harry Langdon (vu un seul autre film avec lui avant cela) et la performance de clown, de pitre naïf, d’adulte touché par le syndrome de Peter Pan, m’a assez bluffé. Le jeu de mimiques copiant toute la gestuelle maladroite et innocente d’un gamin de six ans est sidérant de justesse. Un personnage de clown bien rôdé comme on n’en voit plus aujourd’hui malheureusement. C’est probablement un des personnages les plus touchants de l’époque de muet avec Charlot. En tout cas dans celui-ci.

L’histoire est parfaitement grotesque. Harry se laisse prendre par les charmes d’une Bonnie et la rejoint pour être son Clyde sans comprendre le moins du monde dans quoi il est embarqué. Pire, on lui promet le bonheur avec une petite fille charmante que pourtant… lui ne peut pas voir — copiant par là tout l’attirail des marmots trouvant toutes les filles insupportables. Pour échapper à sa coquine le jour de son mariage, il décide donc ni plus ni moins de l’assassiner dans les bois… Lunaire.

La plupart des gags réussissent à merveille. Le burlesque à son meilleur, et le plaisir pour moi d’avoir découvert ce clown pour le moins original.



Sur La Saveur des goûts amers :

Les Indispensables du cinéma 1927

Liens externes :