David Lean

Classement  :

10/10

  • Lawrence d’Arabie (1962)
  • Le Docteur Jivago (1965)

9/10

  • La Fille de Ryan (1970)
  • Les Grandes Espérances (1946)
  • Brève Rencontre 1945)

8/10

  • Les Amants passionnés (1949)

7/10

  • La Route des Indes (1984)
  • Oliver Twist (1948)
  • Le Pont de la rivière Kwaï (1957)

6/10

  • Vacances à Venise (1955)

5/10

*Films commentés (articles) :

David Lean

Ridley Scott

Classement :

10/10

  • Blade Runner
  • Alien

9/10

8/10

  • Seul sur Mars

7/10

  • Gladiator
  • Thelma et Louise

6/10

  • American Gangster
  • La Chute du faucon noir
  • Les Associés
  • Hannibal
  • Black Rain
  • Traquée
  • Legend
  • Duellistes

5/10

  • Prometheus
  • Kingdom of Heaven
  • 1492 : Christophe Colomb

*Films commentés (articles) :

Article :

Ridley Scott

Charlie Chaplin

Classement :
Classement :

 

10/10

9/10

  • Les Lumières de la ville (1931)
  • Les Temps modernes (1936)
  • Le Dictateur (1940)

8/10

7/10

  • Le Kid (1921)
  • La Ruée vers l’or (1925)

6/10

  • Les Feux de la rampe (1952)
  • Le Cirque (1928)
  • Monsieur Verdoux (1947)
  • Le Pèlerin (1923)
  • Un roi à New York (1957)
  • Charlot soldat (1918)
  • La Comtesse de Hong-Kong (1967)

5/10

  • L’Opinion publique (1923)

*Films commentés (articles) :

Charlie Chaplin

Carol Reed

Classement  :

10/10

9/10

  • Huit Heures de sursis

8/10

  • Le Troisième Homme
  • Première Désillusion

7/10

  • Train de nuit pour Munich

6/10

  • Notre agent à la Havane
  • L’Homme de Berlin
  • Trapèze
  • The Young Mr. Pitt

5/10

*Films commentés (articles) :

Le Troisième Homme :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Carol Reed

Sam Mendes

 

 

 

Classement : 

 

10/10

9/10

  • American Beauty (1999)

8/10

  • 1917 (2019)
  • Les Noces rebelles (2008)

 

7/10

  • Skyfall (2012)

6/10

 

5/10

  • Les Sentiers de la perdition (2002)
  • Jarhead – La fin de l’innocence (2005)

4/10

  • Spectre (2015)

*Films commentés (articles) :

Sam Mendes

Alfred Hitchcock

Classement (longs uniquement) :

10/10

  • Fenêtre sur cour (1954)

9/10

  • Les Oiseaux (1963)
  • Psychose (1960)
  • Sueurs froides (1958)
  • Soupçons (1941)

8/10

  • Chantage (1929)
  • Les Enchaînés (1946)
  • Rebecca (1940)
  • Le crime était presque parfait (1954)

7/10

  • L’Ombre d’un doute (1943)
  • La Maison du docteur Edwardes (1945)
  • Lifeboat – les naufragés (1944)
  • Une femme disparaît (1938)
  • Les 39 Marches (1935)
  • La Mort aux trousses (1959)
  • Le Faux Coupable (1956)
  • L’Homme qui en savait trop (1956)
  • La Main au collet (1955)
  • L’Inconnu du Nord-Express (1951)

6/10

  • Correspondant 17 (1940)
  • Le Rideau déchiré (1966)
  • Sabotage (1936)
  • Les Cheveux d’or (1927)
  • Mais qui a tué Harry? (1955)
  • La Taverne de la Jamaïque (1939)
  • Jeune et Innocent (1937)
  • Cinquième Colonne (1942)
  • M. et Mme Smith (1941)
  • Pas de printemps pour Marnie (1964)
  • La Loi du silence (1953)
  • Le Grand Alibi (1950)
  • Les Amants du Capricorne (1949)
  • La Corde (1948)
  • Le Procès Paradine (1947)
  • L’Homme qui en savait trop (1934)
  • Murder (1930)*

5/10

  • L’Étau (1969)
  • À l’est de Shanghaï (1931)
  • Numéro 17 (1932)
  • Complot de famille (1976)
  • Frenzy (1972)

*Simples commentaires :

Meurtre (1930)

Beaucoup de trouvailles et de propositions techniques sonores, mais beaucoup aussi de scènes trop longues et statiques. Le thème du faux coupable, déjà.


Alfred Hitchcock

Ken Loach

Classement :

10/10

9/10

  • Family Life (1971)
  • Pas de larmes pour Joy (1967)

8/10

  • Ladybird (1994)
  • Moi, Daniel Blake (2016)

7/10

  • Bread and Roses (2000)
  • Kes (1969)
  • Looking for Eric (2009)

6/10

  • Raining Stones (1993)
  • Land and Freedom (1995)
  • Carla’s Song (1996)
  • Riff-Raff (1991)

5/10

  • Le vent se lève (2006)

*Films commentés (articles) :

Ken Loach

Anthony Asquith

Classement : 

10/10

9/10

  • L’Ombre d’un homme (1951)

8/10

  • Un cottage dans le Dartmoor (1929)

7/10

  • Pygmalion (1938)
  • Un drame au studio (1928)
  • Ordre de tuer (1958)

6/10

5/10

Articles :

Simples notes :

Un drame au studio, Anthony Asquith (1928)

Au royaume des travellings dans la profondeur, Asquith est roi. Il faut bien ça pour dévoiler habylement les coulisses d’un tournage.

(Musique Arte assommante ne respectant pas le rythme lent du finale…)

A Cottage on Dartmoor, Anthony Asquith (1929)

Les dernières bobines du cinéma muet produisaient tout de même de ces pépites… Tout est axé ici sur quelques séquences finement montées. Thriller psychologique presque social avec déjà un petit côté film noir grâce à l’utilisation du flash back.

Anthony Asquith