La Grande Combine, Billy Wilder (1967)

La Grande Combine

The Fortune Cookie
grande combine wilder
Année : 1967

6/10 IMDb iCM

Réalisation :

Billy Wilder

Avec :

Jack Lemmon, Walter Matthau

Le grand intérêt de ce film, ce sont les personnages, avec un trio d’archétypes. Le mauvais (l’avocat), l’homme moyen sans conviction mais non sans cœur qui se laisse facilement influencer (la « victime » infirme) et le grand bon (Boom Boom). Et c’est surtout ce dernier qui fascine et inspire l’humilité. La grande force du scénario, dans ce qui ne se limite pas seulement au drame énoncé mais une « étude » de comportement, est d’avoir mis en valeur le caractère de ce personnage hors du commun. C’est l’homme le plus aimable, serviable, simple au monde, presque une caricature du candide se laissant manipuler par l’avocat — on s’en doute — mais aussi et surtout par l’infirme. Là où personne ne dénonce l’injustice et ne remarque son caractère, c’est au spectateur de crier face à cet oubli parfaitement orchestré par le scénario. Ce sera le richissime homme d’affaire qui se dévouera corps et âme à son vil serviteur. Le plus grand génie qui se plie aux volontés irrationnelles de l’idiot du village. On comprend que dans certains drames, les personnages peuvent être importants au point de faire de l’ombre au récit ; si on se donne la peine de développer et de trouver une combinaison payante entre les personnages.