Henri Decoin

Henri Decoin

crédit Henri Decoin

Classement : 

8/10

  • Mademoiselle ma mère (1937) 

7/10

  • Les amoureux sont seuls au monde (1948) 
  • Les Inconnus dans la maison (1942)

6/10

  • Premier Rendez-Vous (1941)
  • Toboggan (1934) 
  • Au grand balcon (1949)
  • Abus de confiance (1937)
  • Le Café du cadran (1947)

5/10

4/10

  • Retour à l’aube (1938) 

3/10

  • Les Amants de Tolède (1953)

Films commentés (articles) :

Au grand balcon, Henri Decoin (1949)

Simples notes :
Mademoiselle ma mère

Louis Verneuil s’amuse une nouvelle fois avec les conventions familiales pour les tordre, et nous avec elles. Un boulevard de plaisir.

Les amoureux sont seuls au monde

Le génie de Jeanson en dialoguiste. Record du monde d’aphorismes à la minute (le titre en est un également…). Le film prend peut-être un tour inutilement dramatique à la fin, avec des personnages principaux se laissant un peu trop facilement tenter et sans détours à ce dont on pouvait les soupçonner jusque-là (la femme dévouée, un peu trop dévouée, le mari toujours fidèle un peu trop facilement épris de sa protégée), mais le reste c’est de l’or.

Toboggan

La femme, ce combat perdu d’avance. (Film de boxe à la morale implacable et délicieusement suranné. Ça reste très anecdotique.)