Shortbus, John Cameron Mitchell (2006)

Du cul, du cul et encore du cul.

Shortbusshortbus-john-cameron-mitchell-2006Année : 2006

Réalisation :

John Cameron Mitchell

5/10  lien imdb

Vu le : 21 octobre 2007

C’est parfois intéressant, mais il y a trop de personnages (non non, ce n’est pas une manière de dire qu’il y a des partouzes). J’aurais préféré que le récit se concentre sur un seul personnage et non un film à la sauce Shortcut (d’où le titre du film d’ailleurs…). C’est une méthode bien connue de distanciation, faire intello, mais il y a plus de chance qu’on s’attache à des personnages et pas à d’autres.

J’ai apprécié le personnage de la sexologue qui n’a jamais joui, ou de la pute au grand cœur (comme quoi il y a la règle et la vérité d’un film…). En revanche, toutes les histoires de gays, c’est pas vraiment ma tasse de thé — et pour le coup, il faut être capable d’encaisser les scènes de cul comme des scènes d’horreur.