Komsomol, chef de l’électrification, Esfir Choub (1932)

Komsomol, chef de l’électrification

K.S.E. – Komsomol Shef Elektrifikatsii Année : 1932

7/10 IMDb

 

Réalisation :

Esfir Choub

Documentaire qui vaut surtout pour sa valeur historique.

Amusant de voir à quel point l’effort d’industrialisation du pays pour les Soviétiques passaient par l’adoption des méthodes américaines. Pour ce faire, on en vient même à faire appel à des ingénieurs américains pour superviser les travaux. On ne parle pas encore de guerre froide, parfois pourtant on pourrait presque se croire dans les années 60, comme quand ce responsable américain lors de l’inauguration de ce qui est présenté alors comme le plus grand barrage au monde, commence son discours par « I have a dream ».

Entre film de propagande (ou de commande), voire simplement partisan, et film industriel comme il en existait à l’époque du muet pour mettre en scène les usines d’assemblage, les ouvriers ou artisans à l’œuvre. Un montage à la chaîne, d’un mécanisme presque poétique.