Panique à Needle Park, Jerry Schatzberg (1971)

The Panic in Needle Parkpanique-a-needle-park-jerry-schatzberg-1971Année : 1971

Réalisation :

Jerry Schatzberg

7/10  lien imdb
 

Vu le : 10 mai 2007

 

Le film a sans doute convaincu Coppola de prendre Al Pacino dans le Parrain.

Le premier film important de Pacino donc (indépendant bien sûr). Il y fait… du Pacino. C’est censé être un acteur de composition, mais il fait depuis plus de 30 ans tout le temps la même chose. Cherchez l’erreur.

Le film est bon mais ce n’est pas un chef-d’œuvre. Dans la veine de ce qui se faisait à l’époque façon nouvel Hollywood (pour une bonne part se fait donc à New York) : glauque et très naturaliste, très chronique du quotidien (ou Journal d’une femme camée). Ça reste un peu timide malgré tout, superficiel. Dans le même genre on a vu mieux et avec un peu plus de second degré (Macadam Cowboy). L’Épouvantail me paraissait bien meilleur…

L’Épouvantail, Jerry Schatzberg (1973)

L’Épouvantail

Scarecrow Année : 1973

Vu le : 26 mai 1997

6/10 IMDb

 

Réalisation :

Jerry Schatzberg


Avec :

Gene Hackman, Al Pacino, Dorothy Tristan

— TOP FILMS

Listes :

Limguela top films

MyMovies: A-C+

Cent ans de cinéma Télérama

Journal d’un cinéphile prépubère : le 26 mai 1997

Film très agréable et émouvant. Les meilleurs moments sont à mettre au crédit d’Al Pacino, dans ses délires. Par exemple, lors de la scène du vol au magasin. Les rapports entre les deux personnages sont passionnants, ils évoluent considérablement et sont tellement différents qu’on prend plaisir à le savoir déteindre l’un sur l’autre : c’est le réel sujet du film et les différents épisodes ne sont là que pour illustrer ce thème, cette amitié.

La mise en scène passe du comique au tragique, du bruit au silence. Très émouvant.