Une femme dont on parle, Kenji Mizoguchi (1954)